1:12-Initiative des JS

Résultat des votations concernant l'initiative 1:12

Nous nous réjouissons vivement du net rejet de l’initiative 1:12 et remercions les citoyennes et les citoyens de leur choix judicieux. Les exigences des jeunes socialistes pouvaient au premier abord susciter une certaine sympathie et ont généré beaucoup d’émotions. Le résultat de la votation d’aujourd’hui en est d’autant plus significatif : les Suissesses et les Suisses ne veulent pas mettre en danger le modèle Suisse et jouer avec le feu. Pour le pays et envers l’étranger, il s’agit d’un signal très important en faveur d’un cadre favorable et une économie libre, des entrepreneurs forts et des conditions de travail exceptionnelles.
 
Dans leur campagne en faveur de l’initiative 1:12, les partis de gauche se sont définitivement rangés derrière une idéologie socialiste en essayant de ranimer une lutte des classes afin de gagner des membres et la sympathie des électeurs. Notre système économique, basé sur la conciliation et le partenariat social, a été directement attaqué par les partis de gauche qui auraient voulu introduire une régulation déraisonnable et inutile et concéder à tailler largement dans les principes de la liberté économique. Ces exigences ont aujourd’hui reçu un rejet sans appel.
 
SuccèSuisse remercie toutes les organisations, entreprises et personnalités qui se sont engagées contre l’initiative 1:12 et en faveur du modèle Suisse. Le combat se poursuit dès aujourd’hui : SuccèSuisse continuera à défendre le modèle Suisse et combattra de toutes ses forces l’initiative contre l’immigration de masse soumise au peuple le 9 février 2014. Il s’agit d’une attaque frontale contre la libre circulation des personnes, pilier des Bilatérales, qui menacerait directement notre modèle Suisse. C’est le cas également pour d’autres projets de votations déposés par les partis des pôles qui réclament des salaires minimums garantis par l’Etat, des restrictions dans l’immigration ou un nouvel impôt sur les successions. Tous ces projets seront combattus par SuccèSuisse et ses plus de 800 membres

---------------------------------------------------------------------

L’initiative 1:12 des jeunes socialistes menace le modèle Suisse

L’initiative de la jeunesse socialiste suisse (JS) veut empêcher qu’une personne dans une entreprise puisse gagner en une année moins que le salaire mensuel du dirigeant le mieux payé dans cette même entreprise. Elle aimerait ainsi ancrer dans la constitution le principe selon lequel le salaire le plus bas dans une entreprise ne peut être inférieur au douzième du salaire le plus haut dans cette même entreprise.
Le Conseil fédéral et le Parlement se sont prononcés clairement contre cette initiative populaire. Le vote populaire sur l’initiative 1:12 des jeunes socialistes aura lieu le 24 novembre 2013.

> Notre analyse


Nous sommes contre l’initiative 1:12 des jeunes socialistes car elle est antisociale et naïve :

  • Les bas salaires ne seront pas augmentés en cas d’acceptation de l‘initiative
  • Le niveau général des salaires serait abaissé
  • Les rentrées pour les assurances sociales seront réduites
  • Les caisses publiques verront leurs revenus diminuer
  • Les profiteurs continueront à sévir
  • La liberté d’entreprendre sera restreinte
  • Ce n’est pas la tâche de l’Etat que de fixer les salaires
  • Une bureaucratie absurde serait engendrée par l‘initiative
  • Qui fixe la limite de ce qui est moral ? 1:11 ou 1:13?

> Arguments contre l’initiative 1:12 des jeunes socialistes


Nos membres se prononcent sur l’initiative 1:12 des jeunes socialistes :

  • Hans Rudolf Fuchs, membre de succèSuisse, contredit l’affirmation selon laquelle l’écart des salaires en Suisse deviendrait toujours plus élevé et les revenus du travail répartis de manière de plus en plus inégale.
    > Commentaire « Répartition des revenus » (en allemand)
  • Dans une lettre à Christian Levrat, Willy Burgermeister, membre de succèSuisse réplique et explique ce qui fait la diversité de la Suisse, qu’une égalité parfaite dans la société est une utopie absolue et que le risque actuel est un glissement catastrophique vers une société providence.
    > Commentaire « Une Suisse pour tous » (en allemand)
  • Gotthard Frick, membre de succèSuisse, démontre que le rapport 1:12 fixé comme limite par l’initiative correspond en réalité à un rapport 1:9, si l’on prend en compte le revenu net et la progressivité de l‘impôt.
    > Commmentaire « Initiative 1:9 » (en allemand)

 

Exprimez-vous !
Participez à des débats et à des podiums en faveur d’une économie libérale, dans des associations et des groupements, sur votre lieu de travail ou dans votre cercle d’amis :
> PowerPoint contre l’initiative 1:12 en français
> PowerPoint contre l‘initiative 1:12 en allemand

Actuel

12.02.2017

Non à la troisième réforme de l’imposition des entreprises RIE III

L’économie a désormais besoin de sécurité juridique
 
Les citoyennes et citoyens suisses ont décidé aujourd’hui de rejeter la réforme fiscale. Bien avant la campagne en faveur du oui, il avait été démontré que la RIE III permettait une transition maîtrisée vers un nouveau système fiscal accepté au niveau international, qu’elle assurait les rentrées fiscales et qu’elle améliorait la marge de manœuvre des cantons et des communes. Or, c’est l’incertitude quant aux incidences exactes pour la classe moyenne qui a conduit une majorité de Suissesses et de Suisses à glisser un non dans les urnes. Dorénavant, les cantons et le monde politique doivent combattre l’insécurité juridique qui pèsera sur la place économique suisse suite à ce non dans les urnes. Plus